Avant de nous appeler, pensez à consulter nos Faq pour les questions les plus fréquemment posées. Vous y trouverez sûrement une partie ou la réponse entière à vos questions. Pour le reste, n'hésitez pas à nous contacter par courriel ou par téléphone pour plus de détails ou une estimation gratuite.

1Quelle est la durée de vie normale d'une toiture ?
La durée de vie d'une toiture dépend des matériaux et de la qualité de la réalisation des travaux. En règle générale, la plupart des entrepreneurs en toiture offrent une garantie de 5 à 10 ans sur les travaux. Pour ce qui est des matériaux, elle varie selon la qualité et nature du revêtement.

  • En ce qui concerne les bardeaux de fibre de verre (ce que Toitures Aubin privilégie), la presque totalité des compagnies le garantissent à vie
  • Pour le bardeau d'asphalte traditionnel, la garantie varie de 15 à 25 ans avant usure complète du bardeau par l'eau et les rayons UV
  • Les membranes comme celles vendues par SOPREMA ont des durées de vie de 20 ans et plus selon celles choisies
  • La pente des toits inclinés et l'entretien qu'on fait de la toiture vont faire varier ces valeurs
2Comment savoir si une toiture nécessite des travaux ?
L'apparence générale du revêtement donne les premiers indices de besoin de travaux. Si le revêtement est désaligné, varie en apparence d'un endroit à un autre, montre des traces d'usure ou présente des dommages en surface, il est plus que certain qu'il faut faire une inspection pour trouver la source du problème et le régler rapidement. Il faut aussi bien inspecter les joints et bordures de toitures ainsi que l'état des scellants. On s'assurera aussi que les ouvertures de ventilation ne sont pas partiellement ou entièrement bloquées. Préférablement, utilisez les services d'un spécialiste une inspection méticuleuse de la toiture.
3Quand faut-il faire l'inspection d'une toiture ?
L'idéal est d'inspecter une toiture à tous les changements de saison. Une inspection biannuelle (automne et printemps) ou annuelle (printemps) peut suffire si la toiture subit peu d'extrêmes climatiques et qu'il n'y a pas ou peu de circulation dessus. On pourra identifier les travaux d'entretien à faire et les éléments à risques et problèmes possibles qui nécessiteront peut-être des travaux plus importants. Il faut aussi faire une inspection après des extrêmes climatiques et manifestations violentes de la nature.
4Est-il préférable de réparer ou de remplacer le revêtement du toit ?
Selon l'âge, le degré d'usure et l'étendu des dommages à la toiture et son revêtement, vous pourrez évaluer si il est préférable de faire une simple réparation ou de changer la toiture en entier.

Pour une toiture en bardeaux d'asphalte, la durée de vie du produit est de 15 à 25 ans. Une toiture bien entretenue de moins de 15 ans pourra être simplement réparée et durer encore au moins 10 ans et plus. Il sera plus avantageux et rentable de changer une toiture âgée et peu entretenue que de faire une réparation qui aura peu de chance d'être durable.
5Est-il nécessaire d'enlever en entier l'ancien revêtement de la toiture ?
Poser un recouvrement de toit par-dessus un autre qui est en mauvais état n'arrêtera pas la détérioration de l'ancien recouvrement. En fait, l'ancien recouvrement va continuer à se détériorer, malgré que ce soit moins rapidement, et entrainera une détérioration prématurée du nouveau recouvrement. Donc, malgré que cette méthode de couverture sur couverture semble économique en temps, elle risque d'être coûteuse à long terme puisqu'il faudra enlever plusieurs épaisseurs de recouvrement par la suite avant de tout recommencer. De plus, l'ajout d'une couche additionnelle de recouvrement ajoute à la charge supportée par la toiture ce qui augmente le stress de charge de la structure de la toiture et du bâtiment entier.

Pour réaliser un travail durable et dans les règles de l'art, il faut toujours retirer l'ancien revêtement pour repartir à neuf. Cela permet en plus de pouvoir inspecter le support sous le revêtement et ainsi détecter et corriger les problèmes qui seraient restés cachés sous l'ancienne couverture.
6Quelle sont les différences entre les différents types de toitures plates ?
Les toitures plates classiques étaient pratiquement toutes identiques, en bitume et gravier. Le bitume chaud était étendu sur le toit à la vadrouille, ce qui était très laborieux et salissant, pour ensuite être recouvert de gravier. Le gravier servait à protéger la surface bitumée des éléments.

Aujourd'hui, on utilise les membranes qui utilisent des méthodes plus propres et plus pratiques d'installation. Mais les membranes ne sont pas identiques malgré qu'elles puissent se ressembler en apparence. Les plus simples et moins coûteuses sont sûrement les membranes TPO et EPDM. Ce sont des membranes monocouche, entièrement recyclables et dont la durée de vie est très longue (50 ans et plus). Malgré leur haute résistance aux éléments et bactéries, elles sont faciles à endommager. Si vous avez une toiture résidentielle ou commerciale de faible hauteur avec des arbres en bordure de toit, que la toiture demande des passages fréquents, entre autres pour le déneigement, ou risque de recevoir des objets qui pourraient endommager la toiture, il est préférable d'opter pour des membranes élastomères beaucoup plus résistantes. Les membranes élastomères peuvent êtres installées en monocouche ou en couches multiples (jusqu'à 7) pour une résistance accrue de la toiture, sans apport majeur de poids pour la structure.
7Qu'est-ce qu'une toiture verte ?
Une toiture verte (aussi appelée toiture végétale ou toit vert) est principalement un concept urbain pour les villes où les espaces pour aménager une cours sont plus limités, mais elle peut être réalisée partout autant pour le résidentiel que le commercial. De par son coût plus élevé, la toiture verte se retrouve plus souvent au niveau des bâtiments publics. Ces toitures ont plusieurs avantages sociaux, économiques et écologiques, notamment celui de réduire l'effet d'îlot thermique urbain.

Il s'agit principalement d'une toiture plate spécialement conçue pour recevoir une couche de sol en surface qui sera aménagée en jardin-terrasse. Les dimensions peuvent varier grandement selon la surface de toiture disponible allant de la taille d'un petit balcon à des terrasses imposante. Ces espaces sont accessible ou non aux utilisateurs des bâtiments et peuvent n'être que décoratifs à l'extérieur de fenêtres fixes pour rapprocher la nature aux étages.
8Quelle est l'importance de l'inclinaison du toit ?
Plus la pente est faible et plus la toiture est vulnérable aux éléments. Elles demandent aussi plus d'entretien que les toitures à pente forte. Plus l'angle de la pente augmente, moins les éléments qui pourraient l'endommager peuvent s'y accumuler (neige, glace, feuilles d'arbres, etc.). Cela améliore aussi la résistance du revêtement à l'arrachage par le vent.

Les toitures plates étant réalisées avec des méthodes de construction et matériaux entièrement différentes ne sont pas soumises à des contraintes de pentes.
9Pourquoi la glace s'accumule-t-elle sur le toit ?
Les accumulations de glaces sur les toitures sont principalement causées par des différences marquées entre l'entretoit et l'extérieur du bâtiment et par une mauvaise ventilation de l'entretoit.

Si le toit est trop chaud par rapport à la température extérieure, la neige accumulée fond et coule jusqu'au débord de toit. Puisque celui-ci n'est pas réchauffé par l'entretoit, sa température est proche de celle extérieure et l'eau se transforme en glace à cet endroit. Avec le temps, la glace continue à s'accumuler et causera éventuellement des infiltrations d'eau.
10Quels risques posent les accumulations de neige sur le toit ?
Tout ce qui s'accumule sur le toit devient une charge additionnelle qui augmente le stress sur les structures du bâtiment. Et ici, la neige s'accumule facilement en de très grandes masses durant de long mois. Sur les toits à forte pente, elle finit par glisser et s'évacuer d'elle-même, mais sur les toitures plates ou à faible pente, elle a tendance à rester jusqu'à sa fonte. Ces accumulations de neige peuvent aussi entrainer la formation de gel qui est la principale source des infiltrations d'eau. D'où l'importance de se débarrasser de ces masses de neige sur le toit aussi rapidement qu'elles s'accumulent et ainsi préserver sa toiture très longtemps en bon état.

Malgré beaucoup préfèrent faire le déneigement de la toiture eux-mêmes, il est facile de l'endommager si on en n'a pas l'habitude. Requérir les services de professionnels du déneigement de toiture garantit que le travail est exécuté par des experts qui ont le savoir-faire pour exécuter ces travaux sans endommager la toiture.
11Comment peut-on éviter les accumulations de glace sur le toit ?
Un toit réalisé selon les règles de l'art par des spécialistes en toiture est la meilleure garantie d'un toit sans glace. Pour ceux qui n'ont pas pu profiter des talent de maîtres en toitures, il faut s'assurer que l'entretoit soit bien ventilé (s'assurer que les évents et soffites ne sont pas obstrués) et que le bâtiment est adéquatement isolé de manière à ne pas réchauffer l'entretoit. Ainsi, la neige ne fondra pas pour provoquer des accumulations de glace. Assurer un bon déneigement du toit est aussi un entretien efficace qui empêche les accumulations de glace.
12Comment savoir s'il y a infiltration d'eau par le toit, quels sont les risques et que faire dans ce cas ?
Que votre toiture soit plate ou en pente, l'eau peut s'y infiltrer et éventuellement causer des dommages à la structure et au reste de l'enveloppe du bâtiment, sans compter à la toiture elle-même.

C'est principalement au printemps qu'on aperçoit des signes d'infiltration d'eau, mais aussi lors de pluies abondantes. Elles peuvent même se produire en hiver si de l'accumulation de neige ou glace se produit sur le toit.

Les infiltrations d'eau sont souvent détectées parce qu'on aperçoit des formations de plaque humides au plafond, dans le haut, le bas ou un coin de mur, ainsi qu'autour d'une ouverture (fenêtre, porte, etc.). Cette humidité peut avoir endommagé d'autres matériaux en plus du revêtement intérieur et mettre en danger la structure et l'enveloppe. Mais d'où provient l'infiltration et comment les détecter avant d'en arriver là?

Pour la majorité des personnes, la plupart des indices reste invisible sans avoir à démonter la toiture. On peut cependant trouver certains indices comme l'usure excessive du revêtement par endroit ou en totalité, des joints craquelés ou dénué de protection, des solins absents, etc.

Que vous ayez constaté ou non ces problèmes, il est toujours préférable de faire inspecter la toiture par un spécialiste comme les couvreurs experts de Toitures Aubin. Ils pourront peut-être vous éviter de refaire la toiture en totalité. Il est aussi préférable de faire faire des inspections régulières de votre toiture (au moins une fois l'an au printemps) afin de pouvoir régler les problèmes avant qu'ils n'en causent d'autres.
13Comment prévenir les risques de chute lors de travaux sur une toiture ?
Les chutes lors de travaux en hauteur sont les premières causes d'accidents déclarés à la CSST. Il est donc très important d'user de prudence, d'être toujours vigilant , d'utiliser des harnais de sécurité et des rampes de sécurité amovibles sur les rebords de toits plats pour éviter chutes et blessures dues aux chutes.

Mais la meilleure méthode reste toujours d'utiliser les services de couvreurs d'expérience, comme ceux de Toitures Aubin, qui possèdent les connaissances en sécurité au travail ainsi que l'équipement de sécurité spécialisé nécessaire pour les inspections et tous travaux de construction, restauration, réparation et entretien de toit.
14Est-il nécessaire d'enlever entièrement l'ancien revêtement de la toiture?
Poser un recouvrement de toit par-dessus un autre qui est déjà en mauvais état n'arrêtera pas la détérioration de l'ancien recouvrement, pour la grande majorité des types de toiture. En fait, l'ancien recouvrement va continuer à se détériorer, à un rythme plus lent, occasionnant une détérioration prématurée de la nouvelle toiture.

Cette méthode de couverture sur couverture semble peut-être sauver du temps, mais celle-ci risque d'être plus coûteuse à long terme lorsqu’il faudra enlever plusieurs épaisseurs de recouvrement avant de tout recommencer. De plus, l'ajout d'une couche additionnelle de recouvrement est un poids supplémentaire à la structure de la toiture et du bâtiment en entier. Pour réaliser un travail durable et dans les règles de l'art, il faut, dans presque tous les cas, retirer l'ancien revêtement pour repartir à neuf. Cela permet aussi aux couvreurs d’inspecter le support sous le revêtement, de détecter et de corriger les problèmes qui seraient restés cachés sous l'ancienne couverture.

Par contre, dans le cas des membranes élastomères, elles peuvent être installées en monocouche ou en couches multiples (jusqu'à 7) pour une résistance accrue de la toiture, sans impacter négativement la structure du bâtiment. Elles peuvent également être soudées l’une sur l’autre, sans aucun problème.

Installateur des produits reconnus

BP Gaf Somprema Iko
BP
Gaf
Somprema
Iko
Toitures Couvreur installateur de toitures IKO et Soprema à Ste-Sophie
Alors, comment peut-on
vous aider?